LES ORIGINES DU REIKI

Un bref historique du Reiki

(Selon Hiroshi Doi sensei)

Les récits sur la vie d’Usui sensei relèvent de beaucoup de légendes, d’autant plus que le Reiki a continué son évolution aux États-unis où il s’est étoffé de multiples légendes au sujet de son fondateur. Il existe donc très peu d’éléments fiables hormis les informations inscrites sur la stèle de « la réussite et de la vertu, située dans le temple Saihô Ji, à Tôkyo. Environ 2000 disciples directs d’Usui sensei se sont réunis pour donner naissance à cette stèle en février 1927.

Ainsi le jeune Usui Sensei, malgré ses difficultés financières, est parti plusieurs fois vers l’Europe et vers la Chine pour approfondir ses études et agrandir son champ de vision. Il a vécu librement en accumulant différents métiers, différentes expériences, de fonctionnaire, salarié, homme d’affaires, journalise, secrétaire d’homme politique. Il a même été aumônier de prison. Au fil de ses expériences, en visualisant la société sous plusieurs angles, il se mit au fur et à mesure à étudier la question : « Quelle est la véritable raison de la vie?

Après réflexion, il est arrivé à la première conclusion qui est:«le but extrême de la vie est d’obtenir la grande paix intérieure et de comprendre son existence. Ce qu’au Japon nous appelons « Anshin ritsumei »

Dans le dictionnaire, on définit Anshin comme un sentiment de paix et de tranquillité totale. Ritsumei, signifie un destin auquel nous ne pouvons rien faire. En temps qu’être humain, il est de notre devoir de fournir des efforts, mais en ce qui concerne des sujets auxquels l’être humain se retrouve impuissant, il faut s’adonner à la décision du Ciel, et surtout savoir l’appréhender en toute sérénité. On dit que cette philosophie est la première illumination de Sensei.

L’illumination est un état de joie totale et éternelle que l’on atteint après avoir évacué tout doute et connu la vérité. Il existe plusieurs étapes dans l’idée d’illumination. La première illumination est celle du réveil de la conscience de l’ego. Il s’agit de l’étape purement intellectuelle où l’on semble avoir compris,mentalement, mais le reste n’y parvient pas.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La véritable illumination est une compréhension intuitive par la conscience supérieure. C’est-à-dire de faire union avec la vérité. Alors, afin d’atteindre la véritable illumination Sensei suivit le chemin du Zen. Trois années durant laquelle il s’est efforcé de trouver la réponse. En vain, découragé, il se tourne vers son Maître Zen et lui demande quel type d’entraînement il devait entreprendre par la suite pour connaître la véritable illumination.

Sans la moindre hésitation, le Maître Zen lui a répondu : « Tu n’as qu’à essayer de mourir une fois », Sensei ne savait vraiment plus quoi faire lorsqu’il a posé la question à son Maître et sa réponse fut de mourir. À ce moment-là, il se dit que sa vie s’arrêterait donc là. Il décide alors de monter dans la montagne Kurama, qui se trouve dans les environs de Kyôto, et entame un jeûne. Cela s’est déroulé en mars 1922. Dans une nuit de la troisième semaine, il perd connaissance après avoir ressenti un énorme choc au milieu du cerveau, comme s’il avait reçu un éclair en pleine tête.

Nous ne savons pas combien de temps il est resté ainsi, mais le jour était sur le point de se lever lorsqu’il reprit conscience. Un réveil agréable au plus haut point, qu’il n’avait jamais connu jusqu’ici. Au moment du choc sur la tête, le Reiki de l’Univers a traversé son corps et son esprit, et pour la première fois le Reiki de l’Univers et son Reiki intérieur ont résonné ensemble. Il a ressenti que « nous sommes l’Univers et l’Univers est en nous », et il atteint ainsi l’état d’illumination qu’il recherchait depuis très longtemps.

Heureux, il commence à redescendre la montagne, lorsqu’il trébuche sur un rocher et s’arrache l’ongle d’un orteil. Instinctivement, il pose sa main sur la plaie, la douleur disparaît et la blessure se cicatrise immédiatement. À partir de ce moment-là, il va sauver un grand nombre de personnes atteintes de maladies et réussira à mettre en place une méthode de transmission de ses pouvoirs.

De nature, Sensei était déjà quelqu’un qui ne pensait pas beaucoup à ses intérêts personnels, mais depuis ces événements il parvenait à faire le vide total (état d’ataraxie) en un instant.

Afin de faire bénéficier son expérience à un maximum de personnes, en avril 1922, il fonde la « Usui Reiki Ryoho Gakkai » et va soulager un grand nombre de malades et former beaucoup de disciples. Il instaura un principe au sein de son association, destiné à ses disciples, à savoir que le but recherché n’est pas un pouvoir de guérison élevé mais l’effort perpétuel de la recherche du bien-être intérieur, de la bonne santé de son corps et de son esprit, afin d’influencer de manière positive son entourage et soi-même, afin de soutenir la progression de sa famille, la société, le pays et la paix dans le monde.

26

À cette époque, Usui Sensei était devenu un praticien reconnu dans tout le Japon. La jeune génération l’appelait « l’ancêtre du soin à la main posée ». Il a eu plus de 2000 élèves, et on estime à plusieurs centaine de milliers de personnes, peut-être même près d’un million de personnes sauvées grâce à Usui Sensei et ses disciples.